Thérapies douces : la hausse des souffrances psychologiques