Covid-19 : les anti-inflammatoires finalement pas responsables des formes sévères ?