Quitte ou double : la digital factory de Total mise sur deux plateformes d’IA