Privacy Sandbox : l’horizon se réduit tellement qu’il se limitera sans doute à Google