Le burn-out ne doit pas forcément être reconnu en maladie professionnelle