ATT d’Apple : le calme avant la tempête ?